Rugby : l’Union Bordeaux-Bègles se prépare pour le sprint final


17 mars 2021

C'était la rentrée pour Poirot et les siens. Dix jours de off pour les joueurs et le staff avant de débuter un sprint final qui s'annonce passionnant, entre le Top 14 et la Coupe d'Europe. "La coupure a été bénéfique pour le groupe car on a commencé à avoir beaucoup de blessures, c'est plus de la régénération, ça fait du bien mentalement de couper. Il reste sept matches. C'est court, le moindre faux pas sera fatal" déclare Maxime Lucu, demi de mêlée.

Maxime LUCU

La Rochelle fin mars 

Avant de parler de Bristol, prochain adversaire en 8e de finale de la Champions Cup, il y aura un match déjà important pour la suite du championnat avec la réception du Stade Rochelais fin mars. Un duel qui s'annonce électrique. "Ils ont perdu contre Castres, ils voudront ne pas laisser des points. Ca sera un match important pour la suite. Lors du match aller on a eu une rencontre compliquée, où on est passé complètement au travers. Il faudra qu'on réponde présents" analyse Maxime Lucu.

Maxime LUCU

Un groupe (quasi) au complet 

Hormis les absents (pour qui la saison est terminée), le staff de l'UBB a récupéré pas moins de quatre joueurs.  "On a rentré tout le monde, il y a que Bautista Delguy et Romain Buros qui reprendront l'entraînement vendredi. Ça fait du bien de retrouver les gars, le groupe en avait besoin" note Christophe Urios, manager de l'UBB.

Christophe URIOS



Christophe Urios met la pression à son groupe 

L'UBB toujours bien placée dans cette période, elle flanche toujours "Moi je ne veux pas voir ça" s'exclame le manager "j'ai besoin de voir si on a changé, de voir qu'à chaque entraînement, chaque semaine, on travaille, on travaille ! Pour rentrer dans le Top 6, ce n'est pas le talent qui fait la différence, c'est la capacité à exploiter ton potentiel et à s'investir dans le travail". C'est aussi le moment de voir les leaders prendre des responsabilités "il faut faire attention à tout et je trouve qu'on est un peu moins précis sur tout ce qui est invisible. Il faut qu'on change là-dessus, faut pas se laisser porter. Il faut être exigeant. Le haut niveau, ce sont des détails et le diable se cache dans les détails" explique Christophe Urios.



Louis Picamoles un atout de plus ?

Après la blessure de Marco Tauleigne, les clubs de l'UBB et de Montpellier ont trouvé un accord pour pouvoir libérer Louis Picamoles plus tôt que prévu. "Louis est revanchard, il peut nous amener plein de choses. Déjà, so, état d'esprit parce que c'est quelqu'un de revenchard aujourd'hui. Son expérience et son calme dans une équipe assez jeune et puis cette façon de jouer debout avec sa puissance" explique Christophe Urios. Un joueur qui peut être un vrai plus pour débuter le sprint final. "C'est un joueur que je regardais quand j'étais jeune. Il a eu une période difficile avec Montpellier, il est hyper excité de terminer la saison avec nous. C'est un joueur emblématique" confie Maxime Lucu. 

Christophe URIOS

Christophe Urios pourra compter sur Louis Picamoles mais aussi Thomas Jolmés pour affronter le Stade Rochelais le samedi 27 mars à 17h15 (en direct intégral sur nos ondes).