Actualités régionales

Sénatoriales : Yves d'Amécourt candidat pour "défendre nos territoires ruraux"

08 juillet 2020 à 18h45 Par Gwladys Lescouzères
Crédit photo : G.L.

Yves d'Amécourt, ancien maire de Sauveterre-de-Guyenne, est candidat aux élections sénatoriales. Le scrutin est prévu le 27 septembre prochain. Un candidat indépendant soutenu par le "Mouvement de la ruralité". Il a rendu sa carte "Les Républicains".

Six sénateurs doivent être renouvelés en Gironde. Pour l'instant, trois candidatures sont officiellement déclarées. La sienne. Celle de la sénatrice LR, Florence Lassarade, et celle de Nathalie Delattre du groupe "Rassemblement démocratique et social européen". Les autres partis, autres listes, ne devraient pas tarder à s'exprimer sur la question.

Cette élection, loin d'être "impopulaire", n'en est pas plus "populaire". En réalité, elle est surtout très technique. Alors, avant de penser candidatures, pensons "Sénat"

"Il faut trouver un équilibre entre les zones rurales et les zones urbaines"

Écouter le podcast

Ainsi, le Sénat représente les collectivités territoriales, mais pas que.

Écouter le podcast

"Les Sages font un travail de fond, l'Assemblée Nationale est, elle, plus politique"

Écouter le podcast

Et c'est justement l'objectif du candidat. "Je veux défendre les valeurs de nos territoires".

Écouter le podcast

Défendre les territoires, ses agriculteurs, ses élus locaux, ses associations, ses acteurs économiques... "Le monde rural doit inspirer le monde urbain, et non l'inverse". C'est son combat.

Écouter le podcast

"Je veux être un sénateur qui légifère"

Écouter le podcast

Et pour porter ses idées au Sénat, il se présente en candidat "indépendant", soutenu par le "Mouvement de la ruralité". Mais pourquoi?

Écouter le podcast

"Chacun constitue une liste avec huit candidats. Il y aura sûrement, en plus des trois listes déjà déclarées, une liste LREM, une PC, une PS, une RN, une EELV. La mienne est en cours de construction."

Faire campagne pour remporter cette élection ne sera pas chose aisée. 500 communes sont à visiter. Il y a 3450 élus à convaincre (députés, sénateurs, conseillers régionaux, départementaux, municipaux et les maires élus). En juillet : "on constitue la liste". En août et septembre : "on la défend dans toute la Gironde avant le scrutin"

Écouter le podcast

Si Yves d'Amécourt est élu sénateur le 27 septembre, il conservera, comme la loi le permet, son mandat d'élu régional de Nouvelle-Aquitaine. D'ailleurs, il a des projets à ce propos...

"Je souhaite m'investir dans les prochaines élections régionales", l'avenir nous dira comment et surtout avec qui...

Écouter le podcast

Un mot sur le nouveau gouvernement "Castex"?

"Nous changeons trop souvent de ministres, on en oublie le fond et on occupe les médias!"

Écouter le podcast