Sports

FOOTBALL (Ligue 1, 23e journée) : BORDEAUX / LILLE (0-3) : Un monde d'écart...

Terrible retour sur Terre pour les Girondins, qui n'ont résisté qu'une mi-temps à un leader lillois imperturbable et supérieur dans tous les secteurs du jeu. Une erreur conjuguée de Baysse et Kwateng à la reprise, puis un contre d'école de 80 mètres ont précipité leur 4e défaite à domicile (la plus lourde depuis plus de 3 ans), même s'ils auraient mérité de sauver l'honneur sans un Maignan intraitable. Un revers qui situe bien ce qui leur manque encore pour franchir un palier, mais on savait que la période leur serait difficile. Ils devront impérativement ne pas rentrer bredouilles de Brest dimanche (mais sans Sabaly out pour au moins 4 semaines), afin de briser la mauvaise série qui prend forme et ne pas retomber dans l'anonymat. Peut-être avec leur nouvelle recrue Jean-Michaël Seri.

Terrible retour sur Terre pour les Girondins, qui n'ont résisté qu'une mi-temps à un leader lillois imperturbable et supérieur dans tous les secteurs du jeu. Une erreur conjuguée de Baysse et Kwateng à la reprise, puis un contre d'école de 80 mètres ont précipité leur 4e défaite à domicile (la plus lourde depuis plus de 3 ans), même s'ils auraient mérité de sauver l'honneur sans un Maignan intraitable. Un revers qui situe bien ce qui leur manque encore pour franchir un palier, mais on savait que la période leur serait difficile. Ils devront impérativement ne pas rentrer bredouilles de Brest dimanche (mais sans Sabaly out pour au moins 4 semaines), afin de briser la mauvaise série qui prend forme et ne pas retomber dans l'anonymat. Peut-être avec leur nouvelle recrue Jean-Michaël Seri.
03 février 2021

Football (Ligue 1, 23e journée) : avant Bordeaux / Lille : Il faudra encore monter le curseur...

Les dernières heures du mercato n'auront donc pas apporté d'autre bonne nouvelle que l'arrivée de Seri, malgré les attentes de Jean-Louis Gasset (M'Baye Niang longtemps espéré, mais pisté aussi par St Etienne, est finalement resté à Rennes). En contrepartie, Josh Maja a été prêté à Fulham (18e de Premier League) jusqu'en juin (avec option d'achat) et Vukasin Jovanovic devrait résilier son contrat avec le FCGB. 3 départs pour une arrivée : c'est donc avec un groupe quantitativement réduit (comme le souhaitait King Street) que les Girondins accueillent ce mercredi un leader lillois minimaliste, mais efficace et solide. Avec le ferme espoir d'épingler enfin un gros de la L1 à leur palmarès. Et de rattraper les 3 places perdues après la grosse déception lyonnaise.

Les dernières heures du mercato n'auront donc pas apporté d'autre bonne nouvelle que l'arrivée de Seri, malgré les attentes de Jean-Louis Gasset (M'Baye Niang longtemps espéré, mais pisté aussi par St Etienne, est finalement resté à Rennes). En contrepartie, Josh Maja a été prêté à Fulham (18e de Premier League) jusqu'en juin (avec option d'achat) et Vukasin Jovanovic devrait résilier son contrat avec le FCGB. 3 départs pour une arrivée : c'est donc avec un groupe quantitativement réduit (comme le souhaitait King Street) que les Girondins accueillent ce mercredi un leader lillois minimaliste, mais efficace et solide. Avec le ferme espoir d'épingler enfin un gros de la L1 à leur palmarès. Et de rattraper les 3 places perdues après la grosse déception lyonnaise.
01 février 2021

Football (Ligue 1, 22e journée) : Avant Lyon / Bordeaux : Avis de tempête entre Rhône et Saône

Quand ils finissent leurs matches à 5 attaquants, ce sont des Penta-Gones. Mais comme le danger peut venir n'importe quand et de n'importe quel coin du terrain, on parle plutôt de Poly-Gones. Bref, la puissance de feu de l'OL, encore impitoyable à St Etienne dans le derby, et son impressionnante série (1 défaite contre Metz à la 93e minute en 18 matches) feront des Girondins de simples, mais vrais outsiders ce vendredi au Groupama Stadium. Jamais aussi étonnants que lorsqu'on les donne perdants à cent contre un, comme avant Paris fin novembre. Surtout dans un stade où ils ont toujours su se sublimer, livrant régulièrement de gros matches assortis de hautes performances. Alors, nouvel exploit majuscule chez les Gones ou fin de leur belle série avec pertes et fracas ?

Quand ils finissent leurs matches à 5 attaquants, ce sont des Penta-Gones. Mais comme le danger peut venir n'importe quand et de n'importe quel coin du terrain, on parle plutôt de Poly-Gones. Bref, la puissance de feu de l'OL, encore impitoyable à St Etienne dans le derby, et son impressionnante série (1 défaite contre Metz à la 93e minute en 18 matches) feront des Girondins de simples, mais vrais outsiders ce vendredi au Groupama Stadium. Jamais aussi étonnants que lorsqu'on les donne perdants à cent contre un, comme avant Paris fin novembre. Surtout dans un stade où ils ont toujours su se sublimer, livrant régulièrement de gros matches assortis de hautes performances. Alors, nouvel exploit majuscule chez les Gones ou fin de leur belle série avec pertes et fracas ?
28 janvier 2021