Top Marine et Blanc du jeudi 11 novembre 2021 | François Grenet : "Il faudrait neuf points sur ces trois matchs, ce serait l'idéal"


12 novembre 2021

Invité d'ARL ce jeudi soir 11 novembre dans l'émission "Marine & Blanc", l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux, François Grenet revient sur le prochain match des Girondins contre le FC Metz. 

Les trois prochaines rencontres seront déterminantes si les Girondins ne veulent pas louper le wagon et revenir autour de la 10e place : "notre vrai championnat est là. Si on regarde le classement, on va être confrontés à des adversaires directs pour le maintien, parce que c'est bien là où on est actuellement. Si on veut à la trêve on peut faire un premier bilan et regarder par rapport à l'objectif qui a été affiché par le club, il y a tout intérêt à prendre le maximum de points lors de ces trois confrontations, c'est une évidence. Ce sont des adversaires moins sexy que Paris sur le papier, mais quand on est joueur professionnel on ne choisit pas ses matches quand on est dans cette situation. On doit donner 200% de ce qu'on a à chaque match, quel que soit l'adversaire, à domicile ou à l'extérieur. J'ose espérer qu'ils auront tirer les enseignements" explique François Grenet et ça commence par un déplacement à Metz.

L'apport des recrues 

Le président des Girondins a fait un premier bilan à l'issue de la rencontre entre les Girondins et le PSG, l'ancien défenseur est revenu sur cette atmosphère négative qui n'a pas touché les joueurs qui sont arrivés : "Si on voit plus loin, ce serait bien de nous assurer un maintien serein. On sait très bien que c’est une saison de transition, donc il faut vite prendre des points pour respirer. En ce sens, les recrues dans leur ensemble, c’est positif. Après, il y a beaucoup de prêts avec option d’achat, donc je ne sais pas ce que ça donnera à l’issue de la saison, et je ne suis pas dans la tête des joueurs présents. Mais force est de constater, chacun dans leur registre, avec leurs qualités et leurs défauts, a apporté sa pierre à l’édifice. Il faut continuer de bosser tant individuellement que collectivement car c’est bien au niveau de l’état d’esprit, mais il y a aussi des carences auxquelles il faut vit remédier, comme prendre moins de buts"

Une équipe qui a un bon état d'esprit, mais prend énormément de but

23 ! c'est le nombre de buts qu'a concédé Bordeaux depuis le début de saison, une équipe qui prend trop de buts selon François Grenet : « Le problème aujourd’hui c’est qu’on sent une progression régulière et constante, malheureusement ça ne se matérialise pas autant et concrètement au niveau des points engrangés et du classement. J’ai tendance à être positif. Sur le dernier match, même si je n’aime pas le terme, on peut parler de défaite encourageante contre une très belle équipe qui est largement au-dessus dans notre championnat. Si on prend le côté positif c’est qu’il y a de la réaction. Il y a quelques mois, il n’y en aurait pas eu, très clairement. Après, qui dit réaction dit qu’on est menés au score. Et si on regarde les stats, on prend trop de buts, très clairement. Il y a un état d’esprit, le groupe vit surement bien, il y a une bonne mentalité, et ça fait plaisir. Après, ce qui me dérange au-delà du nombre de buts c’est que je suis convaincu qu’il y a des buts largement évitables. Le jeu est fait d’erreurs, on peut tomber sur un adversaire au-dessus qui joue très bien les coups. Mais on prend trop de buts largement évitables. Ca, ça me chagrine un peu ».

Le poste : défenseur

Avec le nombre de buts encaissés par les Girondins, François Grenet ancien défenseur des Girondins a remarqué le problème du comportemets défensif. "Même si on n’est pas spécialise du poste, il y a des comportements défensifs qui sont… Ils devraient avoir des bases qu’on est censé avoir assimilées à 15-16-17 ans… J’ai été défenseur, relanceur, mais je considérais que mon premier job était de défendre, et de bien défendre. Il y a trop de lacunes tactiques et de comportements individuels défaillants pour qu’on puisse être sereins dans le fait d’être un peu plus imperméable. Avec tous les observateurs qu’il y a, la data, la vidéo, tous les outils qu’on, comment n’arrive t-on pas à rectifier ces erreurs-là ? Ca, ça m’interpelle, et ça me dérange. On parle de Kwateng, mais il y a d’autres erreurs individuelles de marquage ou de position en match. Ca a été le cas pour Pembélé, où il y a eu des fermetures qui n’ont pas été bien assurées. Cela peut arriver une fois, deux fois, mais après stop ! Les staffs sont pléthoriques aujourd’hui, et quand est-ce qu’on va rectifier le tir ?!"

[Par Dorian Malvesin, © photo L'Equipe]

"Top Marine et Blanc" magazine consacré à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux présenté par Dorian Malvesin, Sébastien Bideau et Christophe Monzie. L'invité de ce jeudi 11 Novembre était François GRENET, ancien arrière latéral du FCGB, né à Bordeaux en 1975, champion de France en 1999, 247 matches et 4 buts sous le maillot Marine et Blanc de 1992 à 2001.