Top Marine et Blanc du jeudi 20 janvier 2022 | Cédric Carrasso : « Je suis inquiet. On n’a plus de temps. Là où il va falloir insister, c’est de trouver des leviers pour avoir des choses positives »


20 janvier 2022

Invités d'ARL ce jeudi soir 20 janvier dans l'émission "Top Marine & Blanc", l'ancien gardien des Girondins de Bordeaux, Cédric Carrasso et l'ancien joueur du FCGB François Grenet reviennent sur l'actualité des Girondins de Bordeaux.

Les Girondins retrouvent le Matmut Atlantique pour y affronter Strasbourg, ce dimanche à 15h. Les Girondins 19e après sa lourde défaite contre le Stade Rennais doit impérativement se relancer contre le 4e de Ligue 1. Pour l'ancien gardien des Girondins Cédric Carrasso, il n'y a plus de temps et Bordeaux doit vite retrouver la victoire : « Je suis inquiet. On n’a plus de temps. Là où il va falloir insister, c’est de trouver des leviers pour avoir des choses positives. Là, on n’a pas le choix, 17 matches, on doit trouver des leviers positifs pour sortir de ça, il n’y a que ça qui compte. »

Laurent Koscielny ne sera pas dans le groupe

Comme face à Rennes, l'ancien capitaine des Girondins de Bordeaux ne sera pas dans le groupe pour affronter Strasbourg, pour Cédric Carrasso chacun a ses raisons de se défendre et qu'il faut peut-être se mettre à la place de Gérard Lopez : « Ce sont des choix, on n’est pas en interne et on ne peut pas tout savoir. C’est sûr qu’en tant qu’ancien joueur, c’est difficile. Après, il faut se mettre aussi peut-être à la place de Gérard Lopez, qui a peut-être une stratégie différente. Est-ce que dans la communication ça a été bien fait, je ne sais pas, mais chacun a ses raisons de se défendre. D’un point de vue joueur, ça ne parait pas évident, mais on n’a pas tous les tenants et aboutissants de ce qui est décidé dans le club. C’est toujours difficile d’avoir un avis tranché. On voit qu’il se passe beaucoup de choses, il faut recentrer sur le sportif et essayer d’avoir 18-20 joueurs conquérants. C’est la seule priorité que le club doit avoir aujourd’hui ».

Vladimir Petkovic plus que menacé ?

L'ancien joueur des Girondins de Bordeaux, François Grenet a livré son sentiment sur l'entraîneur des Girondins de Bordeaux :  «  Le temps pour construire, il y a par rapport au projet du club, ça c'est le dirigeants et il y a l'entraîneur qui a eu le temps de mettre des choses en place. Aujourd'hui, le crédit de Vladimir Petkovic est épuisé. Je ne pense pas que vu notre situation, c'est le manager dont on a besoin ».

En cas de départ de Vladimir Petkovic, l'ancien portier du FCGB, Cédric Carrasso pense que Jaroslav Plasil a les capacités de prendre la tête de l'équipe : « Au niveau des appuis, dans le club, vous avez quelqu’un comme Jaro Plasil, qui est quelqu’un qui aime ce club, qui le connait, qui s’est battu pour plusieurs choses dans ce club et plusieurs fois. Il y est resté longtemps. Je pense que des leviers, il y en a au club aujourd’hui […] Si dans le futur il peut être à la tête des Girondins ? Je pense que du moins il a les capacités de le faire. Je le connais suffisamment. C’est quelqu’un qui a la capacité d’entrainer un jour une équipe comme les Girondins de Bordeaux. De plus, il aime ce club. Après, je pense qu’il sera entraineur, quoi qu’il arrive […] Si un jour je devais retravailler avec Jaro, peu importe le poste, je serai content. C’est vraiment un gars avec qui j’ai partagé beaucoup de choses. C’est une époque, une partie de ma vie. Jaro, c’est quelqu’un de fiable, et j’espère que le club va s’appuyer sur lui parce que c’est un peu la personne qui est capable de nous amener quelques garanties au niveau de certaines valeurs ».

[Par Dorian Malvesin, © photo ARL - Loic Cousin]

"Top Marine et Blanc" magazine consacré à l'actualité du FC Girondins de Bordeaux présenté par Dorian Malvesin, Sébastien Bideau, David le supporter et Christophe Monzie