Mise en ligne le Mercredi 20 Février 2019
écouter

Ligue 1 (23e journée) Bordeaux / Guingamp (0-0) : Un pas En Avant, deux en arrière...

La longue liste des purges du Matmut s'est enrichie d'une unité ce mercredi soir, où les Girondins, encore une fois pathétiquement impuissants sur le plan offensif, se sont montrés incapables, sur leur terrain, de prendre en défaut la plus faible défense du championnat (50 buts). Il s'en est même fallu d'un cheveu - ou d'un miracle - que la plus faible attaque de L1 (qui est aussi celle des Bretons) ne réussisse le coup parfait lorsqu'un tacle manqué de Jovanovic suivi d'un sauvetage désespéré de Costil faillit profiter à Nolan Roux, qui rata pourtant l'immanquable seul à 5 mètres de la cage grande ouverte (52e). Sans quoi l'EAG aurait alors signé sa seconde victoire en Gironde depuis celle acquise en 2000, et les Girondins touché le fond...Entre deux attaques en grande souffrance, il ne fallait pas s'attendre à une avalanche de buts, ni même d'occasions, et sans surprise, le public du Matmut (14 000 spectateurs) n'est vraiment sorti de sa léthargie que lorsque les Marine et Blanc l'ont fait aussi, c'est-à-dire en fin de rencontre, lorsque Koundé, d'une belle tête décroisée sur un corner travaillé de Basic, a trouvé la transversale (74e) ou quand Kamano, entré en jeu à la place d'un Karamoh certes de retour dans le groupe, mais totalement hors de forme, a finalement trouvé le portier breton Caillard sur sa route (90e), après un bon service de Basic, encore une fois un des plus combatifs côté bordelais. On l'a compris, la rencontre n'a jamais atteint les sommets (2 frappes cadrées de chaque côté, une misère...), minée par un déchet technique important et  une absence de rythme rédhibitoire, mais à laquelle on est hélas habitué. Sans Briand (non aligné pour des raisons évidentes), Kalu ni Sankharé (tous deux suspendus) ni Pablo (blessé) Bordeaux aurait pu jouer deux heures de plus sans jamais trouver la solution. Dans l'histoire, c'est bien le Guingamp de Gourvennec, de retour à Bordeaux, qui fait malgré tout un pas...En Avant vers le maintien (désormais à 5 longueurs du barragiste, Dijon), les Girondins, incapables d'enchaîner, en faisant quant à eux deux en arrière, puisque le succès acquis contre Toulouse n'aura pas servi à grand'chose, et surtout pas à leur donner de la sérénité. A chaque jour suffit sa peine...Toujours scotchés à la 13e place, leur fin de saison s'annonce décidément très laborieuse. Il leur reste au moins 10 points à prendre pour assurer un maintien pas encore dans la poche, tant s'en faut, compte tenu du programme qui les attend maintenant. Ecoutez les réactions de François KAMANO l'attaquant du FCGB, Yacine ADLI le jeune milieu de terrain du FCGB, Benoît COSTIL le gardien de but et capitaine du FCGB, Eric BEDOUET l'entraineur du FC Girondins de Bordeaux, et Jocelyn GOURVENNEC l'entraineur de Guingamp, au micro d'Anthony Ricarte qui commentait cette rencontre en direct intégral du Matmut Atlantique aux côtés de Michel Le Blayo. Pour entendre d'autres réactions bordelaises et des réactions guingampaises d'après-match, rendez-vous dans nos journaux de cette semaine de 7h à 18h, et vendredi 22 février dans Le Week-end en Sport à partir de 18h30. Les invités de Top Girondins ce vendredi seront Gernot ROHR, sélectionneur du Nigeria, ancien joueur et entraîneur des Girondins de Bordeaux (entre autres), et Stéphane ZIANI, entraîneur adjoint du FC Nantes, futur adversaire des Girondins ce dimanche 24 février au stade de La Beaujoire à Nantes à 15h (en direct intégral sur nos ondes) et ancien entraîneur du FC Libourne St Seurin, et Jean-Marcel Boudard, directeur du service des sports du journal Ouest-France.