ARL FM
Ecoutez ARL FM en direct, cliquez ici
Contactez ARL FM, cliquez ici
  
à la une
ARL, Aquitaine Radio Live et le Sport !
Saison 2014/2015
Suivez en direct tous les
matches de 3 équipes !
Les Girondins de Bordeaux L1, l'Union Bx-Bègles Top 14 et le SU Agen Rugby Pro D2 !
a la une
L'information
22/10/2014 : Journal soir 21/10/2014
22/10/2014
Journal soir 21/10/2014
De nouveaux tests salivaires de dépistages aux stupéfiants. Ils vont être testés dans les prochains mois dans 10 départements, dont la Gironde et la Dordogne avant d'être étendu au reste de la France. L'actualité sociale : la grève continue dans les déchetteries de l'agglomération bordelaise. 4ème jours de mobilisation, nous écouterons les explications du délégué Force Ouvrière à la Communauté Urbaine de Bordeaux, Raymond Léglise. Et puis enfin en sport et en rugby, le suspens va continuer jusqu'au mois de décembre pour le choix de la ville hôte des demi-finales du TOP14. Bordeaux reste toujours en lice.
> Toute L'information
Sports
 FOOTBALL - Ligue 1 (10e journée) : BORDEAUX / CAEN (1-1) : Caen avec les tripes, pas Bordeaux...
19/10/2014
BORDEAUX / CAEN (1-1) : Caen avec les tripes, pas Bordeaux...
La trêve de 16 jours n'aura donc pas changé grand'chose : Bordeaux est toujours en panne d'accélérateur et d'inspiration. Le cuisinier n'a plus la recette de l'entrecôte bordelaise idéale et ce dimanche, ce sont bien les Tripes à la mode de Caen qu'on a servi au mess des officiers...Celles qui ont permis à cette équipe normande - singulière performance, sûrement unique dans les annales de la Ligue 1 au bout de 10 journées - de prendre la totalité de ses points à l'extérieur et de lui faire quitter la dernière place, abandonnée à Lens. Le nouveau discours du coach Marine et Blanc et sa volonté manifeste - et généreuse - de faire table rase des fâcheuses habitudes passées semblent aussi avoir fait long feu. Petit à petit, Bordeaux retrouve en effet les vieux démons contre lesquels Francis Gillot a tant lutté en son temps, son incapacité à garder un résultat, son impuissance persistante et son manque d'envie (sa désinvolture ?) devant les seconds couteaux du championnat. Après Guingamp, Bastia, Reims qui étaient tous derniers ou relégables quand les Girondins les ont affrontés, (sans compter la victoire arrachée aux forceps contre Evian TG), le Stade Malherbe de Caen, lui aussi dans le rouge mais très à l'aise loin de ses bases donc, est venu en toute logique au vu de la rencontre, décrocher un 3e nul à l'extérieur qui vient s'ajouter, côté bordelais, à la déjà trop longue liste des points gaspillés qui coûteront cher. Lille battu chez lui, Metz et Nantes tenus en échec, l'occasion était pourtant belle pour les Girondins d'asseoir une seconde place, en trompe-l'oeil peut-être, avant une explication au sommet à Paris samedi prochain où ils auraient pu se rendre avec 2 points d'avance sur leur hôte du soir. Oui mais voilà : dans la chaleur suffocante d'un été en retard de deux mois, les premières minutes de la rencontre laissèrent très vite comprendre qu'ils n'étaient pas plus dans leur assiette que face à Rennes 3 semaines plus tôt, malgré une première alerte devant le but de Vercoutre avec un centre de Faubert qui traversa une forêt de joueurs en toute impunité (3e). La suite fut hélas tout à l'avantage de Caennais très pressants sur le porteur du ballon et sans complexes, au point d'étouffer la relance girondine, même s'ils ne menaçaient guère Carrasso. La solution vint de ce tir anodin de Poko, dévié par Musavu-King sur le bras de Calvé, pour un penalty difficile à digérer (le 5e contre le SMC cette saison) mais logique, que Diabaté transforma d'un contrepied osé (1-0, 22e), inscrivant ainsi son 4e but personnel. Bordeaux connut alors une bonne période, hélas pas bien longue, avec un peu plus de fluidité et de profondeur dans son jeu, mais l'intervention rude de Poko sur Koita (32e), blessé et évacué sur l'action qui occasionna plus de 3 minutes d'arrêt de jeu, coupa le timide élan girondin. Carrasso évita le pire d'une main de fer, sur une mine de Bazile qui avait trop facilement effacé Poundjé puis Plasil (39e). Faubert, sur un corner de Sertic, hérita ensuite de la seule occasion girondine digne de ce nom du premier acte, mais sa volée fut détournée in extremis au-dessus de la barre par Calvé (42e). A la reprise, les Girondins étaient toujours privés de ballons au milieu du terrain et affichaient un déchet technique rédhibitoire. Leur gardien s'interposa encore sur une frappe de Duhamel bien lancé dans l'axe par l'infatigable Kanté qui avait intercepté l'un des innombrables ballons perdus dans l'entrejeu. L'entrée de Khazri donna un semblant de tonus à une formation à la peine, mais Rolan, contré d'abord par Imorou en position idéale (58e), puis maladroit sur un caviar de Maurice-Belay au premier poteau (73e) manqua les deux seules balles de break d'un match que les Marine et Blanc, pourtant loin de leur meilleur niveau, avaient la place de remporter. Après deux centres empoisonnés au nez et à la barbe d'un Mariano bien trop attentiste, Bazile finit par avoir le dernier mot sur un une-deux d'école en pleine surface avec Feret, en surprenant Carrasso, qui avait anticipé, dans un angle impossible (1-1, 76e). Tout sauf un déni de justice pour des Normands qui n'avaient jamais capitulé. Il importe maintenant pour les Girondins de hausser un niveau de jeu qui s'est passablement délité depuis presque deux mois et leur succès à Nice (3-1), en prévision des grandes manoeuvres qui se profilent, face à PSG, l'OM ou Lille, où l'opposition sera d'un tout autre calibre, faute de quoi... Trop de joueurs cadres en effet (Maurice-Belay, Plasil, Rolan, Mariano, Diabaté, etc...) n'ont pas donné ce qu'on attendait d'eux, et cette fois, le feu follet Thomas Touré, suspendu, n'était pas là pour sauver les meubles, comme face à Rennes ou St Etienne. Cliquez et écoutez au micro de Christophe Monzie qui commentait cette rencontre en direct intégral aux côtés de Michel Le Blayo, la réaction des deux entraîneurs, Patrice GARANDE (SM Caen) et Willy SAGNOL (FCGB), pas franchement satisfait de la production de ses joueurs. D'autres réactions bordelaises et caennaises à écouter ce lundi 20 octobre dans nos journaux dès 7h et dans Sports Magazine à partir de 18h35.
> Tous les sports
L'évènement
MISS PRESTIGE AQUITAINE
20/10/2014
MISS PRESTIGE AQUITAINE
Miss Prestige Aquitaine le 31 octobre à La Coupole Saint Loubès à 21h, un évènement avec ARL AQUITAINE RADIO LIVE. Ecoutez la présentation de cet évènement pour en savoir plus...
> Tous les évènements
  • Les services
dedicacesDÉDICACES
Passer votre dédicace à l'antenne !
horoscopeHOROSCOPE
L'horoscope du jour
météoMÉTÉO RÉGIONALE
Quel temps fera-t-il aujourd'hui...
dedicacesCONTACTEZ-NOUS
Cliquez ci-dessus ou appelez-nous au :
05 56 63 35 52
  • L'artiste ARL
  • Playlist
  • Programmes
ALAIN LLORCA
ALAIN LLORCA
Alain LLORCA, l'ancien bassiste/chanteur du groupe Gold sera dans le jury de MISS PRESTIGE AQUITAINE...

Ecoutez son interview sur ARL AQUITAINE RADIO LIVE avec Maxandre. Il reviendra sur sa carrière, son actualité et sur l'élection Miss Prestige Aquitaine le 31 octobre à la Coupole......
> Tous les artistes
La Playlist de la semaine :
Retrouvez le morceau de musique que vous avez entendu à l'antenne. Le nom de l'artiste, le titre de sa chanson et son label de distribution.
> Voir nos programmes
Programme de la semaine
Consulter notre page programmes et découvrez nos émissions...
07H/12H
La matinale avec Maxandre
15H/19H
L'après-midi avec Jicé
12H/13H
Noir et Blanc World Music
Infos régionales : 07h00 - 08h00 - 09h00. Journal Régional : 12h00 - 18h00
L'INFO DE VOTRE REGION
Jazz le Jeudi 20h/22h
Planète Swing
> Voir tous les programmes
Les IndépendantsComfmTVRadio.comARL FM sur Facebook

ARL FM - BP 156 - 8, Place des Carmes - 33 213 Langon Cedex - Tél. 05 56 63 35 52 - Fax 05 56 62 21 04
Station de radio régionale basée à Langon qui diffuse de la musique, des informations locales, des jeux et des journaux d'actualité.
92.9 Langon, 90.0 Marmande, 98.1 Nérac Agen, 95.9 Libourne - Mentions légales


Ecoutez ARL FM en direct, cliquez ici