Actualités régionales

Culture : une trentaine de structures girondines et lot-et-garonnaises signent une lettre ouverte au Gouvernement

23 juillet 2020 à 16h21 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : SMA

Situation toujours floue autour des activités culturelles pour les mois à venir.

Quand pourra t-on de nouveau profiter, réellement et comme avant, d'un concert ? La question reste pour l'heure sans réponse. La crise sanitaire liée au coronavirus impacte de nombreux secteurs et particulièrement celui de la culture et du spectacle. « Le spectacle est essentiel pour la cohésion sociale et il représente autant de salariés en France que l'industrie automobile » rappelait d'ailleurs sur nos ondes le producteur Michel Goudard avant même le début du confinement. Le tsunami continue donc de s'abattre sur la profession et le doute plane. C'est ainsi que le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA) a décidé d'écrire une lettre à Emmanuel Macron et à son Gouvernement. Un appel intitulé  « Concerts debout touchés en plein cœur ».  Parmi les signataires, des tourneurs, des festivals, des artistes, des producteurs, des salles, des labels, des technicien.ne.s ou encore des manageur.se.s et photographes. « Nous nous sentons abandonnés et méprisés par nos partenaires publics » écrit le SMA.

Des concerts en configuration debout


Ces professionnel.le.s réclament notamment au Gournement « un positionnement quant à une possible échéance de reprise des concerts en configuration debout ». Le public est lui aussi invité à signer et à soutenir le mouvement.

« Plus le temps passe, plus il y a urgence pour nos professions à relancer l’activité malgré les dispositifs d’accompagnement économique et financier mis en place que nous saluons, mais qui ne sauraient garantir la pérennité de notre secteur. Notre volonté, vous le savez, est une reprise à 100 % des capacités publiques des lieux à compter du 1er septembre 2020. Cependant, cette date est de plus en plus difficilement envisageable pour des questions inhérentes à la programmation et à l’organisation de tournées notamment. Nous sommes aujourd’hui dans une situation économique, sociale et morale plus que délicate »


Cette lettre ouverte compte près de 1500 signataires dont Eric Correia, conseiller Régional de Nouvelle-Aquitaine et délégué à l'innovation, l'économie créative et les droits culturels. L'ex' Noir Désir Serge Teyssot Gay fait également partie des signataires tout comme Maxime Conan du groupe girondin Blackbird Hill, Tiou, Romain Humeau de Eiffel, le dj bordelais Djedjotronic ou encore Les Hurlements d'Léo et Matthieu Chédid. 

Côté salles et festivals, l'Accordeur de Saint-Denis-de-Pile, la Rock School Barbey, le Krakatoa, l'Arkéa Arena ou encore le Florida et le Reggae Sun Ska se joignent à cet appel. Citons également les labels Talitres, Lagon Noir, Benzaï Lab, Soulbeats Records ou encore After Before à Fumel, Base Prod, M'A Prod, Peel Productions ou le Réseau des Indépendants de la Musique (RIM) en Nouvelle-Aquitaine.

 

Les signataires girondins et lot-et-garonnais 

Arkéa Arena – Krakatoa – Rock School Barbey – L'Accordeur – Vicious Circle Records – Abus Dangereux Mag – Lagon Noir – Bordeaux Chanson – RIM en Nouvelle-Aquitaine – U-Turn Touring – Baco Records – Slowfest – Mélodinote – Peel Productions – Dérapage Prod – After Before – Base Prod – Base Concerts – B Média - Benzaï Lab – Oddity Factory – Reggae Sun Ska – M'A Prod – Soulbeats Records – Musique En Route – Le Florida – Les Hurlements d'Léo – Romain Humeau – Maxime Conan (BlackBird Hill) – Mathieu Andreau (Tiou) – Djedjotronic – Eric Correia...