Actualités régionales

"Nicolas Florian est rentré très vite dans son rôle d'opposant"

02 juillet 2020 à 09h42 Par Gwladys Lescouzères
Emmanuelle Ajon, à Bordeaux, après l'élection de Pierre Hurmic.
Crédit photo : Bordeaux respire

A 48 ans, Emmanuelle Ajon, vice-présidente du Conseil Départemental de la Gironde, se retrouve propulsée dans la majorité bordelaise. Aux côtés de Pierre Hurmic. Du vert et du social. "Un engagement sur plusieurs années", nous dit l'élue quelques jours après son élection.

Écouter le podcast

"Nous serons vigilants et constructifs auprès de Pierre Hurmic pour porter tout ce qui nous tient à coeur"

Écouter le podcast

Et effectivement, l'écologie ne s'arrête pas aux questions de mobilités! Etre maire, ou adjoint, ou conseiller écolo, ne fait pas oublier les autres questions majeures de développement d'une ville : l'économie, la solidarité, le logement... 

Écouter le podcast

Et puis, alors qu'hier, le maire de Mérignac, Alain Anziani, a fait un pas vers Pierre Hurmic en vue de l'avenir de Bordeaux Métropole, la nouvelle élue bordelaise de la majorité croit, elle aussi, dur comme fer à l'union des forces.

Écouter le podcast

1-4.jpg (201 KB)
Pierre Hurmic, nouveau maire de Bordeaux, entouré à gauche du Président du Conseil Départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, et d'Emmanuelle Ajon, à droite, célébrant la victoire dimanche 28 juin.

Quant à l'article paru ce matin dans les colonnes de Sud-Ouest rapportant les propos de Nicolas Florian sur sa défaite et son avenir, Emmanuelle Ajon, ne se dit pas surprise.

"Il ne comprend pas notre programme car il n'a jamais pensé à ces questions".

Écouter le podcast