Actualités régionales

Vidéo | Bordeaux : Il filme La Belle Endormie confinée, déconfinée et reconfinée

20 novembre 2020 à 17h21 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Connor Owens

Et les résultats sont bluffants !

Le confinement a du bon pour les photographes et vidéastes. Des villes vidées de ses habitant.e.s s'offrent à eux. Connor Owens a pris ses appareils Sony et sauté sur l'occasion pour faire un tour dans la plus belle ville de France (un peu de chauvinisme).

Apprendre de Bordeaux sous tous ses angles

Voilà un moment que Connor Owens s'est penché sur la vidéo. Après des études de journalisme à Sciences Po et un master dans la poche, celui qui a exercé un temps sur ARL et d'autres médias locaux, a décidé de se lancer pleinement dans l'audiovisuel. « C'est quelque chose d'ultra créatif que j'adore » explique le jeune homme. Il profite du premier confinement pour tout mettre en place. Site, logo, chaîne Youtube, démarches... Tout est prêt pour le 16 juin, date du lancement officiel de Brool Vidéo. C'est d'ailleurs à ce moment que le public découvre « Bordeaux en deux minutes », la première réalisation de Connor réalisée durant ce printemps confiné.

L'idée

Un lancement en plein confinement

On y découvre une ville déserte. Quais, Bourse, Grand Théâtre, Saint-Michel, Cité du Vin, Quinconces, Pont Chaban-Delmas, Jardin Public, Pey-Berland, Victoire... les lieux phares bordelais sont littéralement vidés de leurs habitué.e.s et touristes. Seul.e.s quelques passant.e.s sont aperçu.e.s. Des oiseaux aussi. Mais c'est tout. Le résultat, accompagné du titre « Building Us » de Craig Ballie a été vu plus de 23 000 fois rien que sur Facebook.


« J'ai eu beaucoup de contacts grâce à cette vidéo » commente Connor Owens qui réussit son entrée dans le milieu. Conception, captation, montage... Brool Video vous accompagne pour traduire de A à Z vos projets en images. Enterrements de vie de garçon, événements sportifs, clips d'artistes ou d'entreprises sont réalisés au déconfinement.


Durant cette période il en profite aussi pour retourner dans la capitale girondine caméras à la main. Cette fois-ci, Connor prend la parole pour nous dévoiler « 10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Bordeaux ». On y apprend ainsi qu'un château abandonné est présent à Bordeaux, qu'il existe des épaves de bateaux de la guerre dans la Garonne ou qu'une statue de la Liberté est aussi présente à l'angle du cours Portal.

Apprendre des choses

Bientôt au service de l'office de tourisme ? 

« Je suis un féru d'histoire, développe le vidéaste. On n'a jamais fini de redécouvrir une ville ». Et effectivement, Bordeaux renferme des secrets. Au point de faire une nouvelle vidéo remplie d'informations historiques alors que le reconfinement a pointé le bout de son nez. C'est donc dans un rayon de 1 kilomètre autour de chez lui que lui et son compère Alexis repartent arpenter les rues de Burdigala skate aux pieds et masque sur le visage. Et même si la foule est aux abonnés absents, l'ambiance est étrange selon le patron de Brool Vidéo qui ironise : « une ville déserte c'est très bizarre, il y a un côté Walking Dead ».

Avec ses vidéos, l'ex journaliste espère taper dans l’œil de grandes structures comme l'office de tourisme de Bordeaux. D'autres projets sont d'ores et déjà calés pour celui qui a aussi mis en images la Corse du Sud ou encore Lyon. Mais la préfecture girondine restera quoi qu'il arrive son terrain de jeu. « Quand tu es vidéaste, tu t'éclates à filmer une ville comme Bordeaux ».

Alors après avoir filmé la ville de François Mauriac (ou d’Édouard Molinaro pour rester dans le thème de la réalisation) confinée, déconfinée et reconfinée, Connor va t-il remettre le couvert au moment du "redéconfinement", au moment où les lumières de Noël scintilleront ? « Oui » répond l'intéressé. À suivre !