Actualités régionales

Vidéos | « Il était humain » - ils gardent de bons souvenirs des venues de Tonton David en Gironde

17 février 2021 à 16h22 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Patrick Guinot

Tonton David est décédé à l'âge de 53 ans.

Figure du reggae français, Tonton David est mort ce mardi à l'âge de 53 ans des suites d'un AVC. Il laisse derrière lui des albums cultes dans son registre ("Le Blues Des Racailles", "Allez Leur Dire"...) et quelques fameux titres comme "Peuples Du Monde", "Number One", "Sûr Et Certain" et évidemment "Chacun Sa Route", thème du film "Un Indien Dans La Ville".

Un homme simple

Le chanteur avait joué plusieurs fois dans la région. Au début des années 90 il se produit notamment à la Rock School Barbey aux côtés d'IAM et de Saliha dans le cadre de la tournée Rapattitude. Divers ateliers et rencontres sont organisés à ce moment-là dans les quartiers les plus défavorisés de l'ancienne CUB. Plus tard, en 2011, on le retrouve au regretté Complexe à Bordeaux ou en 2012 à la M.A.C. Sur le campus de Pessac.

En 2019, Tonton David débarque pour la Fête de la Musique dans le parc Chavat de Podensac.

« Il y avait 2000 personnes » se souvient Guillaume qui l'avait programmé par le biais d'Hagar Sound System, son association. Le girondin garde un sacré souvenir de ce moment et de cet homme. « C'était quelqu'un de très gentil, de très humain » témoignait Guillaume ce mercredi dans Le Morning avec Kévin & Gwladys sur ARL.

Écouter le podcast

Ce passionné de reggae confie même que Tonton David avait pris le temps de rencontrer son public à la fin du concert avec une séance de selfies et de dédicaces qui avait durée... 1h30 ! « Tu auras été bien plus que la bande son de mon adolescence » raconte  Guillaume, lui même musicien.

Alors que les concerts se sont fait rares en 2020, près de 300 personnes auront pu profiter et danser le 12 août dernier sur le front de mer à Lacanau. Là-bas, Tonton David y donnera ce qui sera son dernier concert. « Une énorme soirée » se souvient Fred Lachaize le fondateur et directeur du Reggae Sun Ska.

« Tu laisses toute une génération de neveux orphelins....Que d'hommages mérités sur les réseaux sociaux... Les larmes sont venues couler sur mes joues et je me suis souvenue que "Rasta never die"...» écrit avec émotion Audrey Simonet, active dans le milieu culturel médocain et présente à cette soirée estivale d'août dernier dans la station balnéaire. 

Le natif de La Réunion enchaînait à l'automne dernier les sessions studios et préparait son retour.