Actualités régionales

Vidéo | Ému, Patrick Bruel annonce le report de sa tournée et de sa date à Bordeaux

02 septembre 2020 à 18h28 Par Jérôme Martin-Castéra
Crédit photo : Anaka

Le chanteur en a fait l'annonce sur ses réseaux.

C'est « la mort dans l'âme », selon ses propres mots, que Patrick Bruel a annoncé le report de sa tournée « Ce soir on sort ». « Les conditions ne sont pas requises » a expliqué, très ému, le chanteur dans une vidéo publiée sur les réseaux. « À l'heure où je vous parle, il y a 21 départements qui viennent de repasser en zone rouge » constate l'artiste qui devait jouer le 29 septembre à l'Arkéa Arena. Prévue initialement en juin, cette quatrième date avait déjà été repoussée à fin septembre en raison de la crise sanitaire. La situation évoluant négativement, Patrick Bruel n'a pas d'autre choix que de repousser ces dates. « Pas question que ça n'ait pas lieu » dit-il, insistant sur le report de sa tournée et non une annulation. Sa venue à l'aréna est reprogrammée au 8 mai.

Voir cette publication sur Instagram

On a pourtant essayé jusqu’au dernier moment... Immense déception.

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel) le


En attendant, celui que l'on verra au cinéma dans le film « Villa Caprice », dont la date de sortie reste inconnue en raison là aussi du Covid-19, rappelle l'importance de respecter les consignes et les gestes barrières.


Un enchaînement de mauvaises nouvelles à l'Arkéa Arena

Après les annulations des venues de M.Pokora, de Thérapie Taxi ou de – M -, et les reports des dates de Claudio Capéo et d'Alain Souchon, la rentrée de l'Arkéa Arena se passe difficilement. Elle ne se passe d'ailleurs pas.

Officiellement, c'est désormais Michel Jonasz qui doit monter pour la première fois depuis le début de l'épidémie sur la scène de la salle floiracaise le 2 octobre prochain. La tournée Back To Basic 2000, Eva, Dadju ou encore Christophe Maé et Jean-Louis Aubert sont aussi attendus en Gironde ces prochaines semaines. Le doute planant, il y a fort à parier que les reports (ou des annulations dans le pire des cas) devraient s'enchaîner pour la suite de ce trimestre, définitivement tristounet culturellement parlant.